Le podium échappe aux Bleues

18 juillet 2011 - 09:06

‎Aujourd’hui ‎18 ‎juillet ‎2011, ‏‎il y a 9 heures | Sebastien Duret
Dans le match pour la 3e place, la Suède a arraché sa victoire dans les dernières minutes. Face à un adversaire réduit à dix, les Bleues ont cédé sur un exploit de Marie Hammarström
Le podium échappe aux Bleues
Pour son dernier rendez-vous dans ce Mondial allemand, les Bleues avaient la possibilité d'inscrire une première ligne au palmarès de la sélection. Mais la Suédoise Schelin avait décidé d'être un véritable poison dans cette rencontre. Devant une défense composée de 4 Lyonnaises, elle allait à de multiples occasions poser des problèmes à ses partenaires de club et trouver la faille juste avant la demi-heure de jeu. La France connaissait pour sa part deux coups durs avec les sorties sur blessure de sa gardienne Sapowicz et de Necib (32e). La seconde période allait reprendre de meilleure manière grâce à l'intenable Elodie Thomis qui offrait l'égalisation à ses partenaires. Sur leur lancée et comme face aux Etats-Unis, la France tentait mais sans conclure (19 tirs dont 8 cadrés). Même réduites à dix après un mauvais geste d'Öqvist, les Suédoises ne lâchaient pas et suite à un corner, Marie Hammarström allait réussir un modèle de but : coup du sombrero et volée du gauche en lucarne !

Lotta Schelin en aura fait voir de toutes les couleurs à ses partenaires
Le podium échappe aux Bleues
D'entrée les Suédoises allaient se montrer plus percutantes en attaque avec notamment Lotta Schelin. La première alerte à la 5e minute est finalement anéantie par un hors-jeu. S'ensuivent des tacles défensifs pour éviter la n°8 suédoise de se retrouver en position de frappe. Bompastor (9e), Renard (14e), Georges (15e) devaient gérer des situations difficiles. Celle de la 29e minute finissait au fond des filets. Sur une longue ouverture de Larsson, l'arrière centrale, Schelin s'échappait dans le dos de Georges, et se retrouvait face à Sapowicz sortie à sa rencontre, mais impuissante devant l'extérieur du droit de l'attaquante (1-0, 29'). Sur l'action, Sapowicz se réceptionnait mal et touchée à la cheville devait céder sa place à Deville.
Schelin était de nouveau en bonne situation six minutes après son but avec Renard qui manquait son tacle devant sa partenaire de club, Soubeyrand parvenant finalement à éloigner le danger. C'est par contre Deville qui devait réussir un arrêt décisif juste avant la pause. Sur un ballon perdu au milieu de terrain, Sjögran récupérait et décalait Schelin à droite qui armait une frappe du droit repoussée (45+4e). Les Suédoises avaient aussi profiter des corners pour inquiéter la défense (14e, 16e, 43e).

Le poteau n'a pas réussi à Bussaglia, cette fois-ci
Le podium échappe aux Bleues
Absentes durant certaines phases de jeu, obligées de subir dans leur camp durant une vingtaine de minutes, les Bleues connaissaient aussi de bonnes périodes malheureusement pas converties en but. Intenable dans son couloir gauche, Bompastor parvient à centrer plusieurs fois dans la surface suédoise. Abily avait une belle occasion à la 20e minute mais le contrôle suffisait à la défense pour revenir, alors que deux minutes plus tard, la demi-volée de Bompastor était contrée à bout portant par la main de Larsson dans la surface (22e). L'arbitre ne bronchait pas. Thiney très remuante également sur le côté slalomait dans la défense et tentait sa chance (33e). C'est finalement Bussaglia qui se montrera la plus à son aise dans les frappes. La meneuse du PSG bien servie par Thiney prenait le temps de contrôler plein axe aux abords de la surface et expédiait le ballon sur le poteau. Cette fois-ci sortant (NDLR : par rapport au match contre l'Angleterre), avant de revenir sur Soubeyrand qui se heurtait à la gardienne (36e). Un nouvel essai ne trouvait pas le cadre cinq minutes plus tard laissant les Bleues accuser un retard d'un but à la pause.

Elodie Thomis a déboulé ! Hammarström a brillé
Le podium échappe aux Bleues
Entrée dès la 32e minute en même temps que Deville, suite à une blessure de Necib, elle avait à coeur de faire ses preuves dans ce Mondial. Si en première période, elle peinait à trouver ses marques, à la reprise, il ne lui fallait que 30 secondes. Le temps de déborder dans le couloir droit et de trouver Abily au centre où seule Dahlkvist d'un geste défensif annihilait l'action (46e). La défense suédoise avait beaucoup de difficultés à canaliser et allait se faire piéger. Soubeyrand trouvait Thiney qui glissait parfaitement le ballon à Thomis. Elle accélérait à gauche et adressait une frappe du droit au ras du poteau (1-1, 56'). Boostée par son but, on la retrouvait à la 61e minute débordant toute la défense mais sans trouver de solution. La France pouvait cependant respirer lorsque sur une ouverture de Hammarström, Öqvist partait dans le dos de Georges et allait croiser sa frappe qui terminait sur le même poteau que Bussaglia (64e). Thomis répondait avec plusieurs dribbles dans la surface et frappe en force sortie en corner par la gardienne (64e) puis une reprise sur le corner obtenu (65e).

La France allait finir les 25 dernières minutes en supériorité numérique sans profiter de cet avantage. Si Schelin n'était plus aussi étincelante qu'en première période, Hammarström lui volait la vedette. Sur un corner inexistant, frappé par Sjögran, le ballon était dégagé par Bompastor au premier poteau et revenait sur Marie Hammarström qui allait enchaîner coup du sombrero du droit puis une frappe du gauche en demi-volée aux 16 m qui se logeait en lucarne (2-1, 82'). Le but le plus joli probablement du tournoi. Les derniers barouds offensifs français se concluaient par des corners sans succès malgré une main évidente de Thunebro dans sa surface (90e). La Suède décroche finalement la troisième place du Mondial, laissant la 4e place aux Bleues avec un goût d'inachevé dans cette 2e partie de Mondial.

Sébastien Duret
à Sinsheim

Samedi 16 juillet 2011 - 17h30
SUEDE - FRANCE : 2-1 (1-0)
Sinsheim (Rhein-Neckar-Arena)
Temps ensoleillé - Terrain sec
Spectateurs : 25 475
Arbitres : Kari Seitz (USA) assistée de Marlene Duffy (USA) et Veronica Perez (USA). 4e arbitre : Quetzalli Alvarado (MEX)
But pour la Suède : Lotta SCHELIN 29', Marie HAMMARSTRÖM 82'
But pour la France : Elodie THOMIS 56'

Aucun avertissement
Expulsion : Öqvist 68' pour la Suède
SUEDE : 1-Hedvig LINDAHL ; 4-Annica SVENSSON, 7-Sara LARSSON, 2-Charlotte ROHLIN, 6-Sara THUNEBRO ; 16-Linda FORSBERG (20-Maria HAMMARSTRÖM 62'), 17-Lisa DAHLKVIST, 18-Nilla FISCHER (cap.) (3-Linda SEMBRANT 73'), 15-Therese SJÖGRAN, 8-Lotta SCHELIN ; 14-Josefine ÖQVIST. Entr.: Thomas DENNERBY
Non utilisées : 12-Kristin HAMMARSTRÖM, 21-Sofia LUNDGREN, 9-Jessica LANDSTRÖM, 10-Sofia JAKOBSSON, 11-Antonia GÖRANSSON, 13-Lina NILSSON, 19-Madelaine EDLUND
FRANCE : 16-Bérangère SAPOWICZ (1-Céline DEVILLE 32') ; 7-Corine FRANCO (13-Caroline PIZZALA 84'), 4-Laura GEORGES, 2-Wendie RENARD, 8-Sonia BOMPASTOR ; 15-Elise BUSSAGLIA, 6-Sandrine SOUBEYRAND (cap.) ; 10-Camille ABILY, 14-Louisa NECIB (12-Elodie THOMIS 32'), 17-Gaëtane THINEY ; 9-Eugénie LE SOMMER. Entr.: Bruno BINI
Non utilisées : 3-Laure BOULLEAU, 5-Ophélie MEILLEROUX, 11-Laure LEPAILLEUR, 18-Marie-Laure DELIE, 19-Sandrine BRETIGNY, 20-Sabrina VIGUIER, 21-Laëtitia PHILIPPE

REVIVEZ LE LIVE COMMENTE
LES BUTS EN VIDEO SUR FIFA.COM

Après Suède - France : les réactions

‎Aujourd’hui ‎18 ‎juillet ‎2011, ‏‎il y a 9 heures | Thibault Simonnet
Laura Georges, Camille Abily, Louisa Necib, Eugénie Le Sommer, Sonia Bompastor et Elodie Thomis reviennent sur la défaite française face à la Suède (2-1).
Elodie Thomis : «On n'a pas démérité dans le jeu »
« On retiendra le beau parcours qu'a fait la France dans cette compétition. Ce soir s'est passé à un fil. La Suède prend la troisième place ce soir mais ça aurait pu être l'inverse, on n'a pas démérité dans le jeu. On devrait être plus franches sur nos occasions, c'est tout ce qui manque car on n'a rien à envier aux autres équipe mais c'est en bonne voie. Il faut continuer à travailler en club, en équipe de France et comme nous sommes sur une bonne lancée, c'est de bonne augure pour la suite. On fait un superbe parcours en Coupe du monde et personne ne nous attendait là aujourd'hui. Nous sommes très fières d'être arrivées jusque là même s'il y a cette déception de ne pas avoir gagné aujourd'hui. »

Laura Georges : « Toujours triste »
« C'est toujours triste de terminer sur une défaite, une compétition qui avait bien commencé. Il y a des regrets. Aujourd'hui, il a manqué un peu de tout, du jus... On a pris des buts, on était à onze contre dix. Je suis déçue. L'analyse, je ne peux pas la faire à chaud, je suis un peu fatiguée. »

Louisa Necib : « La médaille n'aurait pas pesé bien lourd »
Après Suède - France : les réactions
« Je suis triste de finir sur une défaite.. On était fatigué mais c'est normal c'est le dernier match de la compétition. Au delà de la fatigue, on s'est procuré pas mal d'occasions, il nous a manqué l'efficacité. Ça restera une belle Coupe du monde mais quand on reste sur une défaite, ça fait mal. Il faut avoir un peu de recul et se dire que nous avons quand même fait une belle compétition. Excusez-moi de l'expression mais ce soir nous sommes à la place du con. On repart sans rien. Il y aura des souvenirs on va retenir la qualification pour les J.O mais la médaille n'aurait pas pesé bien lourd. »

Sonia Bompastor : « Plus concentrée sur le jeu que sur les sifflets »
« Ça ne fait jamais plaisir de se faire siffler, c'est la première fois que ça m'arrivait. J'étais énervée car à onze contre dix, on n'arrive pas à gagner ce match qui était à notre portée. Il faudra revoir le match, analyser ce qui n' pas bien fonctionné, il y a des motifs de satisfaction à ressortir mais on a perdu, il y a donc plus de motifs d'insatisfactions. J'ai loupé quelques passes mais ce n'était pas uniquement à cause des sifflets. Il y avait aussi la fatigue et le fait que l'on doive marquer très rapidement. Après j'étais à fond dedans, j'étais plus concentrée sur le jeu que sur les sifflets mais c'est vrai que ça fait bizarre. »

Eugénie Le Sommer : « Les équipes nous craindront plus »
« A dix contre onze, on n'a pas su les mette en difficulté. Elles étaient redoutables devant. On a peut-être manqué de fraîcheur physique, mais on n'a pas réussi à trouver les bons décalages, c'est ce qui fait qu'on n'a pas marqué plus de buts. C'était dur toute seule devant, on ne m'a pas trouvé souvent, c'était peut-être mes appels, je ne sais pas. En première mi-temps, on aurait pu les mettre plus en difficulté si on avait plus poser notre jeu. C'est compliqué de finir comme ça, on aurait aimé terminer sur une bonne note. Mais il faut relativiser, on ne s'attendait pas à être quatrième du mondial. Il faut se servir de ça pour avancer car maintenant on sait de quoi on est capables. Les équipes nous craindront plus maintenant. Je pense qu'on a gagné quelque chose dans cette Coupe du monde. »

Camille Abily : « On a manqué de fraîcheur »
« Je pense que ça s'est vu sur le match : on a manqué de fraîcheur et on n'a pas réussi à imposer notre jeu comme on avait su le faire auparavant. Il y a une petite déception car on avait à cœur de mieux finir. On est plus sous le coup de la déception. Quand on y repensera dans une ou deux semaines, on se dira que l'on a fait un beau parcours mais là on a perdu au pied du podium, c'est dur. »

Commentaires

Nicolas Sovereto est devenu membre 1 mois
Rose Vakoko est devenu membre plus de 2 ans
Johnny Delhome est devenu membre plus de 3 ans
Hrm Ls Vesty Kalenvaz est devenu membre plus de 3 ans
Nouveau site internet du FCSE plus de 3 ans
Rc Caudebec2 / Séniors 2 - PROMOTION D HONNEUR SENIORS et Serquigny Nassandres / séniors 1 - DIVISION D HONNEUR REGIONALE : résumés des matchs plus de 3 ans
MUNICIPAL PAUL COUDRAY : nouvelle photo plus de 3 ans
MUNICIPAL PAUL COUDRAY plus de 3 ans
LA PLAQUETTE plus de 3 ans
MUNICIPAL PAUL COUDRAY : nouvelle photo plus de 3 ans
MUNICIPAL PAUL COUDRAY plus de 3 ans
Tous derrière le FCSE pour le 3e tour de la Coupe de France plus de 3 ans
Revue de presse du FCSE plus de 3 ans
Serquigny Nassandres / séniors 1 - DIVISION D HONNEUR REGIONALE plus de 3 ans
U11-1 et U13-1 plus de 3 ans